top of page
  • Photo du rédacteurAnyuta

Appréhender la douleur du tatouage : On vous dit tout pour la gérer comme un pro !

Hey, les tatoués ou futurs tatoués! Aujourd'hui, on va parler d'un sujet qui nous concerne un peu : la douleur du tatouage. On sait que ça peut être intimidant, surtout si vous n'avez jamais été tatoué auparavant.



Alors, accrochez-vous, on vous donne toutes nos astuces pour gérer la douleur comme un boss et vous montrer que, oui, vous en êtes capables !



L'anticipation, c'est la clé

C'est comme pour tout, il faut bien se préparer avant de sauter le pas. Pour ça, on vous conseille de faire un peu de recherche sur l'endroit où vous voulez vous faire tatouer. Certains endroits du corps sont plus sensibles que d'autres, donc renseignez-vous sur les zones les plus tolérables pour les débutants. Par exemple, les bras et les cuisses sont généralement moins douloureux que les côtes ou les pieds. Et puis, choisissez un motif qui vous parle. Plus vous serez motivé, plus il sera facile de surmonter la douleur.


Prenez soin de vous avant le rendez-vous

La veille du grand jour, évitez l'alcool et les drogues, qui peuvent fluidifier le sang et compliquer le travail du tatoueur. Mangez bien et dormez suffisamment pour être en forme le jour J. Le jour du rendez-vous, hydratez-vous et prenez un bon petit-déjeuner. Vous pouvez également emmener un en-cas pour éviter les coups de mou pendant la séance.


Adoptez la zen attitude

Le stress peut amplifier la sensation de douleur. Alors, essayez de vous détendre avant et pendant la séance. Inspirez profondément, expirez lentement et imaginez-vous dans un endroit paisible. Vous pouvez aussi discuter avec votre tatoueur pour vous changer les idées. En général, ils sont super sympas et ont des tas d'histoires à raconter !


Préparez votre playlist préférée

La musique peut être un excellent moyen de se distraire et de rester zen. Alors, préparez une playlist avec vos morceaux préférés et mettez vos écouteurs. Ça va passer comme une lettre à la poste !


Pensez aux pauses

Si la douleur devient trop intense, n'hésitez pas à demander une pause. Le tatoueur comprendra et ça vous permettra de souffler un peu avant de reprendre.


Faites-vous accompagner

Un ami ou un proche à vos côtés peut faire toute la différence. Ils pourront vous encourager, vous distraire et vous soutenir pendant toute la séance.

Alors, vous voyez, la douleur du tatouage, c'est pas si terrible ! Avec ces conseils, vous serez prêts à affronter l'aiguille comme un pro et à repartir avec une superbe œuvre d'art sur votre peau. N'oubliez pas que la douleur est temporaire, mais que votre tatouage, lui, sera là pour la vie. Alors, si vous êtes vraiment motivés et que vous avez bien réfléchi à votre choix, foncez !


Et puis, franchement, qui n'a jamais entendu cette phrase : "La douleur fait partie du processus !" ? On ne va pas se mentir, ça rend notre tatouage encore plus précieux à nos yeux, non ? C'est une expérience unique qui nous rappelle qu'on est capable de surmonter nos peurs et nos appréhensions.

Allez, je vous laisse maintenant. Il est temps d'aller prendre ce fameux rendez-vous chez votre tatoueur préféré et d'entrer dans le monde fabuleux des tatoués ! Et n'oubliez pas, tout est dans la préparation et la gestion de la douleur. Vous êtes plus forts que vous ne le pensez ! Alors, respirez, détendez-vous et… bon tatouage !



PS: Vous allez me dire que j'ai oublié de mentionné un petit quelque chose.... et oui, on doit aborder un point important concernant les anesthésiants : en réalité, il n'est pas toujours recommandé de les utiliser pour se faire tatouer. Pourquoi donc ? Eh bien, premièrement, cela peut modifier la manière dont l'encre adhère à la peau et peut même provoquer des réactions allergiques dans certains cas. Pas très agréable, n'est-ce pas ? De plus, il est essentiel de comprendre que l'anesthésiant ne fera pas disparaître la douleur complètement, mais la rendra simplement plus supportable.

En outre, il faut reconnaître que se faire tatouer inclut aussi l'acceptation de vivre cette expérience en embrassant la douleur qui l'accompagne. Cela fait partie intégrante du processus ! Ainsi, utiliser un anesthésiant pourrait enlever une part de cette expérience. Par conséquent, avant de décider d'utiliser un anesthésiant, pensez attentivement aux avantages et aux inconvénients. N'hésitez pas à en discuter avec votre tatoueur, qui saura vous guider dans votre choix !



Je compte sur vous pour nous partager vos expériences, vos astuces et vos magnifiques tatouages en commentaires! À très vite, les amis !


bottom of page